Katholieke Universiteit Leuven


Katholieke Universiteit Leuven
Villanova University

Submit corrections

La notion d'infini chez saint Augustin

Dans la lettre à Nébridius écrite vers janvier 387, Augustin évoque la notion d'un nombre intelligible qui croit à l'infini, et plus généralement l'opposition entre le nombre sensible et le nombre intelligible. Cette persepctive originale se trouve déjà dans des textes de Plotin et de Porphyre. Chez Augustin, elle intervient à un moment où il cherche à se libérer de la notion manichéenne d'infini. S'agissant de savoir si Dieu pouvait connaitre l'infini. Augustin termine en considérant que fini et infini sont des oppositions postérieures à Dieu, et Dieu les réunit en lui en une unité supérieure, précissement parce qu'il est trinité.

Author: Pierre Hadot
Publisher: S.n., s.l., 1990
Pages:
58-72
Periodical:
Philosophie
Number:
26
Format: Article
Topic: - Biography > Relations and Sources > Platonism - Neo-platonism > Plotinus > Plotinus
- Biography > Relations and Sources > Platonism - Neo-platonism > Porphyry
- Works > Epistulae > [Études sur plusieurs lettres] > [Epistulae 3-14 (à Nebridius)]
- Doctrine > Being > [Infinité. Immutabilité. Unité] > [Infini - infinité]
- Doctrine > Being > [Nombres] > [Nombres intélligibles/nombres sacrés]
- Doctrine > God. Trinity > God > [Conception humaine de Dieu] > [Unité/unicité/monothéisme]
Status: Needs Review